--------------------------------------------------------------

Animations en juillet 2019

--------------------------------------------------------------


A la une chez Biocoop

Le local : une valeur chère à Biocoop

 

Cet été, Biocoop met en avant son offre de fruits et légumes bio, de saison…et locale ! Un engagement qui rayonne depuis 30 ans dans tout le réseau de magasins de l’enseigne.

Chez Biocoop, l’approvisionnement local occupe une place centrale dans le cahier des charges de la coopérative.

Un produit local ? C’est un produit agricole cultivé ou un produit fabriqué à 150 km routiers maximum d’un magasin.

Au sein du réseau, cela représente plus de 5 500 producteurs dans toute la France.

 

 

Chaque magasin Biocoop travaille en moyenne avec 50 producteurs locaux.

 

 

Acheter et consommer local :

- contribue à l’économie des régions françaises et permet de maintenir des emplois en zone rurale,

- c’est respecter la saisonnalité et les cycles de production en choisissant les bons produits au bon moment,

- favorise la cohésion sociale en tissant des liens durables entre les producteurs, les magasins et les consommateurs.

 

Démarche Ensemble

 

Depuis plus de 30 ans, Biocoop participe à la création de filières françaises aux côtés des producteurs français à travers la démarche Ensemble, solidaires du producteur au consommateur.

Objectifs : mieux maîtriser les approvisionnements et développer la production bio équitable sur le territoire.

 

Pour les produits non disponibles localement, Biocoop sélectionne des exploitations dont la traçabilité des produits et les conditions de travail sont contrôlées.

Pour les productions plus lointaines (café, thé, chocolat, fruits exotiques…), Biocoop fait le choix du commerce équitable et achemine les produits par bateau.

  

Notre dépliant spécial été, ici !

Pour en savoir plus, consultez notre page La bio selon Biocoop.


Comment faire pour lutter contre le suremballage ?

Chez Biocoop, la lutte contre le suremballage se traduit à travers trois partis-pris forts :

 

L’achat en vrac 

Plus de 360 références en vrac sont répertoriées dans l’ensemble du réseau de magasins Biocoop. Une offre en perpétuelle évolution, avec des nouveaux produits à venir, comme les produits d'hygiène à marque Biocoop en vrac.

Pour en savoir plus, consultez notre offre de produits en vrac sur notre page dédiée.

En moyenne, le vrac représente 34 % de l’offre d’un magasin.

 

Objectif à l’horizon 2025 : proposer 50 % de produits en vrac et sous emballages réutilisables, dans tous les magasins du réseau.

 

Outre, les légumineuses, les céréales et autres produits d’hygiène et de beauté, l’eau plate aussi est disponible en format vrac.

 

Depuis 2017, Biocoop a stoppé la commercialisation d’eau en bouteille plastique. Un engagement qui souligne la volonté de l’enseigne de limiter la part d’emballages jetables dans ses produits et plus largement, son impact environnemental.

Chez Biocoop, l’eau c’est zéro emballage jetable !

Impact environnemental de 7 bouteilles d’eau consommées/ semaine sur un an

Acheter en vrac, c’est bien. Utiliser des contenants réutilisables, c’est encore mieux !

C'est pourquoi Biocoop invite les consommateurs à réutiliser leurs contenants* ou, quand cela n’est pas possible, à s’équiper avec ceux proposés en magasins, pour faire leurs courses. Une alternative durable aux produits conditionnés.

Bouteilles (pour l’huile, le vin et l’eau en vrac, notamment) et bocaux en verre, sacs en coton bio et équitable ou encore cabas isothermes, la gamme de contenants réutilisables Ce qui dure nous ra-ressemble Biocoop a été conçue pour s’adapter à toutes les typologies de produits disponibles en magasins (fruits et légumes, produits issus des rayons boucherie, fromagerie…). Autant d’alternatives aux sacs en papier kraft distribués en magasins.

A noter que pour les produits à marque Biocoop, l’enseigne favorise les emballages mono matériaux pour faciliter le tri sélectif : sacs vrac en papier, bocaux verre, barquettes en PET**... De l’extraction des matières premières qui les composent jusqu’à leur fin de vie, en passant par la fabrication et le transport, ces emballages sont optimisés pour avoir l’impact environnemental le plus faible possible. Ainsi, pour les jus de fruits et le lait, Biocoop privilégie un emballage en brique, plutôt qu’en bouteille.

 

Retrouvez nos conseils d’utilisation sur notre page contenants réutilisables.

 Masque gommant pour le visage de Gala's blog

 

Cuisiner des produits frais et de saison, renouer avec les saveurs originelles des aliments, contrôler et choisir les produits que l’on se met sur la peau… pour toutes ses raisons, les consommateurs.trices se laissent tenter par le « fait maison ».

Quand on sait que les produits (ménagers, cosmétiques et alimentaires) issus du conventionnel sont remplis d'ingrédients chimiques de synthèse, potentiellement dangereux pour la santé, rien d’étonnant à ce que la tendance du « fait maison » – Do It Yourself, en anglais – devienne une manière de consommer de plus en plus plébiscitée par les consommateurs.trices.


Biocoop signataire de la pétition anti-CETA

A quelques jours de la présentation à l’Assemblée Nationale du projet de ratification de l'accord commercial de libre-échange entre l'Union Européenne (EU) et le Canada (CETA), Biocoop marque son opposition en signant la pétition "Stop Impunité".

 

©Union Européenne 2018

Accord commercial dénoncé par le collectif Commerce Equitable France – partenaire de Biocoop – en raison des risques qu’il présente pour la démocratie, les travailleur.euse.s, mais aussi contre les consommateur.rice.s, et l’environnement, le CETA* est le nouveau cheval de bataille de Biocoop.

Parce que la coopérative met un point d’honneur depuis plus de 30 ans à défendre une alimentation de qualité et promouvoir le respect des équilibres sociaux et environnementaux, Biocoop a décidé de se positionner « contre » la ratification du CETA.

Dans le même temps, l’enseigne appelle ses organisations membres à rejoindre son combat en signant la pétition "Stop Impunité".

 

Principaux risques identifiés dans cet accord

 

  1. Faciliter l’entrée sur le marché européen de produits élaborés selon des normes inférieures aux standards européens. Ex : viande bovine nourrie aux farines animales, aux antibiotiques ou avec des denrées alimentaires produites avec des pesticides interdits dans l’Union Européenne (EU).
  2. Encourager les investissements européens dans tous les secteurs de l’économie canadienne, y compris les plus nocifs pour le climat, comme l’exploitation des sables bitumineux.
  3. Mise en place de tribunaux d’arbitrage permettant aux investisseurs privés présents au Canada, et aux États-Unis via leurs filiales au Canada, d’attaquer une décision publique qui leur serait défavorable.

 

Plus de 3,5 millions de personnes ont déjà signé une pétition contre le CETA.

Parmi eux, syndicats, mouvements, petites et moyennes entreprises (PME) et groupes actifs dans les domaines de la santé, de l’environnement se sont positionnés contre cet accord économique.

 

 

 


Fruits & légumes : le calendrier de saisonnalité de Juillet, selon Biocoop

On nous dit que les consommateurs veulent manger de tout, toute l’année. Chez Biocoop, on préfère vous proposer des fruits et légumes bio seulement quand c’est la saison. Pour vous aider à consommer (plus) responsable, Biocoop vous invite à découvrir chaque mois, une nouvelle page de son calendrier de saisonnalité de fruits et légumes.

Refus des OGM, pas de fruits et légumes emballés, pas de transport par avion, priorité au local… Chez Biocoop, les fruits et légumes bio  répondent à un cahier des charges rigoureux. Avec pour objectif, la réduction de l’impact carbone et la préservation de l’environnement.


Pensez au don militant quand vous venez au magasin...

Depuis 2016, Biocoop organise dans ses magasins, l’opération « don militant – arrondi en caisse ». Un dispositif solidaire destiné à aider les associations partenaires de la coopérative, à l’instar de la Fadear, le réseau de l’agriculture paysanne, bénéficiaire de l’opération, en 2018.

Effectuer un don en caisse au profit d’une association partenaire de Biocoop, c’est ce que l’on appelle dans le "jargon biocoopien", le don militant – arrondi en caisse.

Le principe : les clients ont la possibilité d’arrondir le montant de leurs achats à l’euro supérieur lors de leur passage en caisse. Un don, de quelques centimes par panier, reversé en intégralité à l’association soutenue par Biocoop.

 

"Depuis 2016, le don militant a permis de collecter 140.000 euros au profit d’associations, en faveur de la défense du foncier agricole et de la solidarité paysanne".
Dalila Habbas, responsable du Fonds de dotation et des partenariats chez Biocoop.
En 2018, c’est la Fadear, le réseau de l’agriculture paysanne, qui a bénéficié de cette opération solidaire, soutenue par le Fonds de dotation Biocoop. Grâce aux 50.000 Euros collectés en magasins, le réseau va pourvoir poursuivre son travail d’accompagnement des paysans.

Campagne de soutien 2019

Cette année, c’est au tour de Solidarité paysans, une association engagée et militante qui accompagne les agriculteurs en difficultés économiques et sociales, de jouir bénéficier de ce dispositif. L’intégralité du don militant Biocoop servira à financer l’accompagnement aux changements de pratiques des paysans, en promouvant une agriculture plus durable et en proposant des alternatives concrètes aux agriculteurs sur leur exploitation.

Grâce au don militant, nous contribuons à lutter contre l’exclusion des paysans !